Vos avis sur Ordissimo


#1

salut la compagnie !

je suis “confronté” depuis quelques semaines à des ordi Ordissimo, matos adapté aux réfractaires à l’informatique, doté d’une Debian et d’un clavier hyper simplifié.
Je voulais avoir votre avis là-dessus. Si certains ont rencontré ce matos, ce que vous en pensez… Typiquement pour la génération des 50ans et plus, c’est plutôt bien vu…?


#2

Salut,
Il y a 10 ans, j’étais vendeur dans un magasin Expert (un peu comme Digital/Connexion/Gitem). Sur la fin, j’y ai vendu des ordissimos, adaptés aux réfractaires de l’informatique, comme tu dis, qui étaient généralement des personnes âgées. Le matos et le logiciel ont peut-être évolué depuis mais à l’époque ce n’était pas si mal. Cela simplifiat grandement l’usage d’un PC. Je trouvais l’initiative intéressante mais comme cela ne me concernait pas, je ne me suis pas plus penché sur la question et je n’en ai pas revus depuis.


#3

Ordissimo est bien une distribution GNU/Linux mais elle n’est pas libre, certainement pas suffisamment pour que nous la soutenions en tout cas…

Je cite cette page de leur site web :

La distribution Ordissimo ajoute d’autres composants logiciels à [Debian] certains d’entre eux sont […] des programmes propriétaires, que la société Substantiel a développé intégralement pour créer la distribution Ordissimo. Ces derniers sont donc la propriété de Substantiel, et sont protégés par le droit d’auteur comme tout oeuvre de création artistique peut l’être. Leur code source n’est pas redistribué, et il ne peut être exploité et redistribué que par la société Substantiel.

Ma traduction personnelle :

« À Ordissimo, on ne se prive pas pour piocher dans le pot commun mais ne comptez pas sur nous pour le remplir. Nous sommes des vrais créateurs chez Substantiel, pas de ces pigeons de libristes. »

Et là, j’imagine bien le développeur chevronné, au talent monstrueux, par exemple de chez Debian, de chez GNU ou même du noyau Linux qui peine à faire migrer ses grands-parents novices à GNU/Linux, notamment parce qu’il ne peut pas profiter librement du travail mesquin d’Ordissimo pourtant allègrement basé sur le sien ! Et j’entre dans une colère noire…

Enfin… on ne peut rien y faire… à part ne pas soutenir Ordissimo (tant que ce n’est pas libéré en tout cas).


#4

Ceci étant dit, @Nicobe, en ce moment, je n’irais probablement pas non plus jusqu’à pousser au remplacement du système Ordissimo comme je le ferais pour un Windows ou un Mac.

Mais c’est seulement parce que :

  1. Ce système est relativement peu courant, que son pouvoir de nuisance est donc en proportion relativement faible.
  2. Et que je ne dispose pas d’une énergie sans limite, que Normandie Libre n’est pas (pas encore ! ;-)) un réseau assez performant pour lutter contre la moindre des injustices numériques.

#5

Merci Nico, c’est exactement le genre d’analyse que je voulais !


#6

Bonjour Nicobe,

En complément de l’excellente réponse de Nico, je voudrais apporter ma pierre à l’édifice “PC pour les réfractaires à l’informatique”.

Senior n’est pas synonyme de réfractaire au PC. J’ai 67 ans et l’ordinateur sous les GNU/Linux est ma seconde langue.

Maintenant, si l’on veut simplifier l’utilisation d’un PC pour les réfractaires, le mieux est de partir d’un distribution libre destinée à l’apprentissage de l’informatique et cela quelque soit l’âge, enfants, adultes et/ou seniors. La problématique étant grosso-modo la même à l’exception de la vitesse d’apprentissage liée potentiellement à l’âge.

Le nom d’une distribution ad-hoc me vient à l’esprit: PrimTux, une distribution éducative libre basée sur Debian avec le Bureau Numérique des écoles (BNE) et l’Interface LibreOffice des écoles.
Elle offre 4 niveaux apprentissage-utilisation: mini (cycle 1 ou 3-5 ans), super (cycle 2 ou 6-7 ans), maxi (cycle 3 ou 8-10 ans) et professeur ou parent. De quoi évoluer doucement à son rythme sans changer de distribution.

Par le passé il y avait aussi Handy Linux, basée sur Debian, pour les débutants en GNU/Linux mais elle a été arrêtée par ses développeurs pour se fondre dans une autre distribution. Le nouveau projet s’appelle DFLinux, un Debian 9 Stretch pour les (très) grands débutants.
DFLinux a pour but de faciliter l’accès à l’informatique à tous ceux qui débutent, des enfants aux seniors. À voir mais je ne l’ai jamais testée.

Librement,
Papy Joseph


#7

Désolé si je t’ai vexé @JoeMsa, j’ai pris cette expression, peu valorisante je te l’accorde, sur linuxfr (https://linuxfr.org/news/ordissimo-lordinateur-pour-les-nuls)…

Un des gros avantage des Ordissimo c’est qu’il s’accompagne d’un clavier simplifié : pas besoin des touches majuscule ou ctrl ou alt pour faire des . @ ou autre copier/coller entre autres choses…

J’ai testé PrimTux mais n’est pas pensé à l’adapté pour des seniors.
En revanche, j’ai reconditionné des bécanes de la CAF avec DFlinux pour des seniors. Il est très bien pour des “faux débutants”, ceux qui ont une légère connaissance souvent inconsciente. Mais y’a pas toutes ces applis simplifiés et cette façon de tout simplifier, peut-être un peu abusive pour des libristes comme nous, mais tellement efficaces avec les personnes que je croise dans mes ateliers informatiques. Y’a peut-être un créneau pour les entrepreneurs de Normandie Libre…

Tu connais Ordissimo @JoeMsa ?


#8

Bonjour @Nicobe
Non, je ne suis pas du tout vexé… car c’est dans les vieux pots qu’on fait la très bonne soupe tous les hivers !

Clavier simplifié d’Ordissimo = clavier propriétaire = utilisateur enfermé (comme chez Microsoft), sans compter leur OS mix propriétaire / open source.
Alors si le clavier AZERTY ne convient pas, il existe aussi, par exemple, le clavier BÉPO directement supporté par GNU/Linux.
Vouloir utiliser un clavier à configuration proprio c’est comme vouloir apprendre le Français en commençant d’abord par l’Anglais ou une autre langue, puis revenir à ses racines pour se faire comprendre par ses semblables.

Un clavier quel qu’il soit peut se modifier en changeant sa “map” (fichier de configuration), puis en collant des stickers sur celui-ci. Un alternative std existe aussi, comme le Clavier virtuel OnBoard (très pratique pour les écrans tactiles mais aussi utiles pour desktops) qui est aussi configurable.

Pour résumer les distributions libres éducatives, comme PrimTux et d’autres, me semblent adaptés aux très grands débutants quel que soit leur âge et leur offre une progression maîtrisée. Et le jour où il quitteront Ordissimo, il ne seront pas en terrain inconnu. Une distribution libre GNU/Linux (près de 300 actives à ce jour) s’installe sur n’importe quel PC du plus récent au plus vieux. Il suffit de prendre celle adapter à son utilisateur.

Non, je ne connais pas Ordissimo, juste au travers de son site.
Et comme l’écrit Wikipédia: “Bien que le système soit fondé sur la distribution GNU/Linux Debian, libre et gratuite, le prix total reste tout de même élevé pour les caractéristiques techniques annoncées par Ordissimo.”

Moi, pour les seniors (60 ans +) de ma connaissance, même débutants, je fais mes démonstrations et formations avec Linux Mint Cinnamon. L’important c’est de pouvoir être disponible quand ils ont un souci, le temps que faire telle ou telle tâche devienne un réflexe - un automatisme.

Librement,


#9

Tout à fais d’accord avec toi mais les personnes auxquelles je pense ne sont pas prête à ce discours libriste et le contexte de mes interventions ne permet pas que je leur fasse changer de matériel. On arrive déjà à parler vie privée, logiciels libres… et c’est déjà pas mal…