Arrivée des logiciels privateurs dans la crèche de ma fille


#1

Salut les amis.

Je suis aterré. Je pensais avoir quelques années de répit avant d’avoir à me battre pour mes enfants contre les logiciels privateurs dans les établissements scolaires.

Voilà que je dois signaler sur un écran tactile sous Windows 10 (même pas sous Android la tablette ! Quelle bande d’in|compétents|conscients !!!) les entrées et sorties de ma fille à la crèche…

J’ai demandé à avoir les contacts des responsables de la Ligue de l’Enseignement qui est l’établissement qui chapeaute notre crèche. Je suis prêt à remuer ciel et terre…

J’ai déjà réussi à demontrer à la responsable de la crèche que l’argent gagné par cette appli en flicant son travail ne sert finalement qu’à payer les licences bidons et le matériel obsolescent.

Avez-vous des idées pour m’aider ?

En tout cas, il va être temps qu’on se sorte encore plus les doigts du cul pour monter toutes nos assos et entreprises et devenir un super réseau Normandie Libre car le temps presse.


#2

Salut Nico,
Tu pourrais dans un premier temps, en lien avec la RGPD, demander comment sont stockées et traitées les données saisies ?


#3

Salut,

Niveau respect de la vie privée, Google ou Microsoft,… je ne sais vraiment pas à qui faire le plus confiance :wink:
Sinon +1 avec niconouet, le RGPD doit être une bonne solution.


#4

Le RGPD, peut en effet apporter son aide, mais il ne tourne que sur le thème de la vie privée. Or le problème est plus large encore : lorsqu’un établissement dit d’Éducation (Populaire ou Nationale) s’enchaîne à des logiciels privateurs, il enchaîne également ses élèves.

L’exemple-type, c’est MS Office qu’on enseigne dans les écoles. Du coup, les jeunes arrivent en entreprise, (dé)formés à MS Office, entreprise qui ne voit finalement pas d’autres choix que de payer des licences (ou se mettre dans l’illégalité en piratant) MS. Et après, cercle vicieux, on va défendre l’enseignement de MS Office parce que « c’est ce qu’on trouve en entreprise ».

Et ce cercle vicieux est valable pour tout logiciel privateur et pour toute entreprise. C’est en fait toute notre économie nationale qui est inféodée aux GAFAM. En plus de la vie privée, c’est la liberté d’entreprendre qui est écornée.

Je considère que les établissements d’Enseignement ont une plus grande part de responsabilité, car ils avaient pour mission de libérer la Société à travers l’Enseignement. En utilisant des logiciels privateurs, ils deviennent des établissements d’Asservissement National (ou Populaire) à des intérêts privés.

Face à cela, il faut certes parler de la vie privée (du RGPD notamment) mais également de tous les autres problèmes que pose le privateur dans nos vies.

C’est pourquoi, nous n’avons plus tardé à lancer la fondation (de toute manière prévue) d’un nouveau GULL qui servira le Pays d’Houlme (dans lequel se trouve la crèche en question). Nous avons déjà eu deux rencontres avec des mairies. Et voici le pad dans lequel nous préparons la nouvelle association.

Dans le même temps, mon boycott de la tablette a aussi porté ces fruits. J’ai eu un entretien avec des responsables de la Ligue de l’Enseignement de l’Orne (entité qui dirige la crèche) devant lesquels nous avons pu exposer nos griefs. Je leur ai demandé leur soutien pour l’organisation par le GULL en question d’un ciné-débat avec l’un ou l’autre des derniers films sortis sur le Libre.


#5

J’oubliais de préciser que la Ligue de l’Enseignement de Mayenne (département situé au sud de l’Orne) est à la pointe en matière de Logiciel Libre. Il semblerait même que cette ligue départementale entretient des contacts fréquents avec Framasoft.

J’ai discuté de mon affaire ornaise avec elle. Peut-être y aura-t-il des retombées positives en Normandie ! :slight_smile: